LE BILAN PROFESSIONNEL

 

 

Le Bilan professionnel est une autre appellation du Bilan de compétences, avec une spécificité : c’est un bilan qui se fait en partenariat avec l’entreprise. Il s’appuie sur une convention tripartite.

Le bilan professionnel nécessite des échanges réguliers entre les trois parties : vous (le bénéficiaire), votre entreprise et le prestataire qui vous accompagne. Ces échanges se font à trois moments clés du bilan : au démarrage, à mi-parcours et en fin d'accompagnement, afin de partager les résultats des investigations et de la conclusion.

 

Dans quel type de cas un Bilan professionnel peut-il être pertinent ?

Lors du Bilan professionnel, il s’agit bien d’une demande conjointe de l’entreprise et du salarié ou de l’agent (si Fonction Publique).

Plusieurs cas peuvent y conduire :

- une inaptitude à un poste, avec souhait de reclassement, soit en interne, soit en externe. Donnons l’exemple d’un agent d’entretien dans une collectivité, que nous avons accompagné dans un projet de reclassement sur un poste administratif, dans la Fonction Publique Territoriale

- un besoin de repositionnement, au sein de son entreprise, après une période d’arrêt par exemple (maladie, maternité…)

- un sentiment de lassitude sur son poste, qui entraîne une forte démotivation ; le besoin d’évoluer

- la suppression d’un poste ou d’un service, qui nécessite un reclassement d’une ou plusieurs personnes

Enfin, autres possibilités, des changements au niveau du management, des conditions de travail, ou encore de l’organisation des services, qui peuvent déstabiliser et nécessiter de faire un point.

 

A quel moment peut-on évoquer ce besoin ?

Ce peut être :

-         Lors de l’entretien annuel

-         Au cours de l’entretien professionnel qui a lieu tous les deux ans

-         Ou encore lors de l’entretien qui suit la reprise après un arrêt.

Donc, la première étape est d’identifier le besoin de faire un Bilan professionnel en accord avec votre manager ou Responsable RH.

 

Quelles sont les démarches à effectuer ?

La deuxième étape, une fois le besoin clairement identifié et l’accord des deux parties (entreprise et salarié), est de choisir le Consultant qui va vous accompagner.

L’entreprise peut proposer des cabinets avec lesquels elle a l’habitude de travailler ou dont elle connaît la réputation. Mais dans tous les cas, le choix final doit revenir à la personne qui va être accompagnée. C’est elle qui doit avant tout se sentir en confiance avec le consultant choisi.

Enfin, la dernière étape consiste à mettre en contact les trois parties. Une convention est réalisée, le planning des séances est programmé, incluant les temps d’échanges avec l’entreprise.


 

Comment est financé le bilan professionnel ?

Différents financements sont possibles :

-         Par l’entreprise via, le plan de développement des compétences (ce qu’on appelait le Plan de formation)

-         Par le CPF, avec l'accord du salarié.

 

Quel est l’intérêt de faire appel à un organisme extérieur plutôt qu'au service RH de son entreprise ?

L’entreprise n’est pas un terrain neutre. Il peut y avoir un historique, des conflits, des affects, ou encore des contraintes économiques qui impactent, voire orientent le suivi. L’intervention d’un tiers permet d’avoir un regard plus objectif.

Le fait également de se rendre dans un autre lieu que son lieu de travail habituel favorise cette neutralité et permet la mise en confiance, le dialogue.

Enfin, faire appel à un consultant externe qui soit un professionnel RH dans le domaine de l’accompagnement et du recrutement permet d’avoir un regard expert, des conseils appropriés entre autres sur le marché de l’emploi.

 

Je suis salarié(e), j’hésite entre Bilan de compétences et Bilan professionnel ; comment choisir ?

Si vous avez en priorité un souhait d’évolution ou de repositionnement interne, que votre entreprise est ouverte pour en discuter, voire demandeuse, le Bilan professionnel peut s’avérer une bonne option.

Cela implique des échanges réguliers avec votre employeur au cours du bilan et le partage des résultats des investigations.

Ces allers-retours avec l’entreprise permettent justement d’adapter le projet en fonction des réalités économiques de la structure.

En revanche, si vous ne souhaitez pas informer votre employeur de ce bilan ou en tout cas que vous ne souhaitez pas lui en communiquer les résultats, mieux vaut choisir un Bilan de compétences, qui garantit la confidentialité de votre démarche et de vos échanges avec le cabinet prestataire.

 

Et en tant que gérant(e) d’entreprise, Responsable RH, Manager… comment avoir des informations pour proposer cette démarche à un salarié ?

Le plus simple est de contacter les cabinets qui vous intéressent dans le domaine de l’accompagnement. De notre côté, nous pouvons vous renseigner par téléphone (sur les modalités, coût…) et vous proposons un premier rendez-vous d’information gratuit, afin de vous assurer que la prestation est bien adaptée au contexte.

Mais n’oublions pas que si la démarche est souvent initiée par l’employeur, c’est bien au salarié que revient le choix de son prestataire !

 

chronique radio

Retrouvez toutes les explications dans la chronique diffusée sur Radio Laser :